Le PIAMP fait ses recommandations au gouvernement

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour diffusion immédiate

Montréal le 29 septembre 2015. C’est avec assurance et conviction que le projet d’intervention auprès des mineurEs prostituéEs (PIAMP) annonce le dépôt de son mémoire dans le cadre de la consultation menée par le gouvernement concernant le renouvellement de la Politique jeunesse.

En collaboration avec le Regroupement des organismes communautaires autonomes jeunesse du Québec (ROCAJQ), le PIAMP, fort de son expertise auprès des jeunes de notre région, a tenu à faire part au gouvernement de ses recommandations.  Parmi les principales, notons :

  • L’implantation dans les écoles du Québec de programmes structurés et complets abordant la sexualité;
  • La mise sur pied d’un programme d’écoute ou d’une plate-forme web permanente pour l’écoute et l’intervention auprès des jeunes qui offrent des services sexuels;

Le PIAMP travaille depuis près de 35 années auprès des jeunes de 12 à 25 ans. Il a pour mission d’intervenir auprès des jeunes impliquéEs dans la prostitution directement dans leur milieu de vie par le biais du travail de rue. Nous avons également une mission d’information et de sensibilisation auprès de tous les acteurs, tant du milieu institutionnel, des écoles, des autres ressources communautaires que des parents et des proches des jeunes. Par son approche humaniste et non victimisante, le lien de confiance avec les intervenantEs permet à chacun d’être accompagné et écouté selon ses besoins dans le respect de ce qu’il est.

Rappelons que le PIAMP fait partie d’un important réseau d’organismes communautaire offrant des services et de l’accompagnement à plus de 300 000 jeunes à travers le Québec.

-30-

Source : Stéphanie Ricard, coordonnatrice, PIAMP, 514-284-1267

Source : Marie Eve Gauthier, Responsable des communications, ROCAJQ, 514-388-7942

Lien: Mémoire Politique Jeunesse PIAMP 2015