Retour à la liste des questions

La sextorsion c’est quoi ?

La sextorsion est un crime grave qui vise à soutirer de l’argent (ou d’autres formes de rétributions) à une personne en la menaçant de (re)partager ses photos ou ses vidéos intimes ou de les rendre publiques.

La sextorsion est une situation souvent vécue très difficilement. Elle peut occasionner diverses émotions (honte, peur, gêne, tristesse, etc.). 

Sache que tu n’es pas obligé.e de rester seul.e avec cette situation et que tu as le droit de recevoir de l’écoute et du support. Bien qu’il peut sembler difficile d’en parler, rappelle-toi que des intervenant.e.s sont là pour t’écouter sans te juger, et que partager ton expérience peut t’aider à trouver des moyens d’agir sur la situation. N’hésite donc pas à en parler à une personne significative. 

Les intervenant.e.s du PIaMP sont aussi là pour te soutenir dans ce genre de situation.  

Tu peux contacter un.e intervenant.es du PlaMP par message texte, téléphone ou par courriel. Tu peux même planifier un rendez-vous. Voir Parler à un.e intervenant.e

D’autres possibilités s’offrent aussi à toi, selon tes besoins, tes valeurs et ta perception de la situation que tu vis.

Dans un cas de sextorsion, Cyberaide.ca te recommande: 

– mentionner à la personne qui te menace que tu sais ce qu’est la sextorsion, que tu connais les conséquences légales et que tu comptes dénoncer ses actions. Ensuite, de cesser immédiatement toute communication avec la personne;

– de ne pas céder aux menaces (bien que cela puisse sembler difficile à faire, il se pourrait que les menaces continuent ensuite); 

– de garder des preuves et des captures d’écran des échanges que vous avez eu;

Ressources disponibles : 

  • Les intervenant.es du PIaMP
  • Tu peux faire un signalement directement sur la page de Cyberaide.ca.
  • Des cliniques juridiques tel que Juripop ou Rebâtir qui pourraient t’offrir de l’aide dans ta situation. 
  • Tu pourrais aussi songer à signaler la situation à la police et à déposer une plainte. Ce choix t’appartient. Sache que les intervenant.e.s des organismes jeunesse ou même le.la sexologue de ton école peuvent t’accompagner dans les démarches judiciaires.
Avez-vous trouvé cette réponse utile?
0
0